Dessins,  Peggy Ann Mourot,  Textes

La Route

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été autant troublée par un de mes propres dessins. Je crois même que c’est mon préféré. C’est exactement là que je veux aller. Là où le réel, le présent, les souvenirs et l’étrange se rejoignent. Où la perspective est liberté, où l’espace est grand. Je l’ai fait un soir de novembre passé, novembre qui me va si bien. Hommage de moi à moi, après tout c’est un jour spécial paraît il alors je fais ce que je veux. Comme d’habitude oui. Mais avec un an de plus. Alors voilà, je montre mon dessin, avec en filigrane ces question que je me pose si souvent sur le monde, mes angoisses sur l’amour la vie et la mort aussi. Que restera-t-il de mes mots de mes dessins de mon amour lorsqu’il ne restera rien, rien ? L’important c’est de dire de faire de vivre bien sûr, et de s’accrocher au sens comme à la falaise même quand tu sens tes doigts se crisper et le vide t’appeler. Et sur ce je vais rejoindre mon homme et boire du vin. Comme d’habitude oui.

Picture The Day

La Route ~ Encre de Chine & Acrylique

La Route ©PeggyAnnMourot

Laisser un commentaire