Partition ©PeggyAnnMourot
Peggy Ann Mourot,  Textes

Comme un air de fin de vacances

C’est lundi. C’est gris. Tu es rentré de vacances. Pas envie de finir de déballer ce sac dans le couloir qui signifierait à coup sûr la fin de l’insouciance. Encore moins de réfléchir à renouveler ton abonnement aux transports vraiment trop en communs de cette ville dont tu aimerais bien ne plus te souvenir. Ta moitié s’est barrée en laissant un post-it moisi. La mayo aussi. Tes voisins sont cons. Ils ont un animal bruyant que tu voudrais libérer et avec lequel tu pourrais même devenir pote tellement ils sont cons. La boulangère ne te sourit plus. T’as pas d’fric. Ou alors t’en as trop. T’aimes pas le vert sauf celui de ses yeux. T’aimes que le gris comme les miens. Tu te demandes si le t-shirt à rayures que tu as oublié à la rivière sera encore là l’année prochaine. Tu fermes les yeux et tu repenses à l’odeur de la pierre mouillée et chaude. Foutues cigales quand même.

Tu ne trouveras peut être pas toutes les réponses aux questions qui te taraudent ici. Mais mes dessins racontent la vie, alors tu t’y retrouveras peut être.

©PeggyAnnMourot

Laisser un commentaire